LA BLOG DE L'APICULTEUR

Bonjour à tous,
Hier, 10 Mars 2022, j’ai profité du beau temps pour commencer une visite rapide des mes ruches.
Ca va je suis assez satisfait, les colonies sont belles et présentent un couvain assez compact et sur plusieurs cadres.
Je pense néanmoins qu’il va falloir les surveiller car, nous n’avons pour ainsi dire pas eu d’hiver, les reines ont repris leurs pontes de bonne heure et vont surement avoir du mal à tenir le coup…
Les essaimages vont surement partir de bonnes heures vu la précocité des colonies.
J’ai malheureusement constaté  que trois colonies étaient orphelines et allaient surement disparaitre. C’est le résultat d’une année 2021 très difficile.

Je vous donne rendez dans quelque jours, quand j’aurai terminé mes visites.

 

Cadre de couvain

Bonjour à tous,
Le travail de l’apiculteur, en cette période de mi février, consiste :
– dans le rucher, surveillance de la nourriture dans les ruches, avec mise en place de candi sur les têtes de cadres, afin que les abeilles ne soufrent pas du manque de nourriture au point de disparaitre. Certains se posent la question du sucre apporté dans la ruche, il n’y a aucun soucis en cette période, le sucre n’arrivera pas dans le miel, au cours des futures miellées d’avril et plus tard. Toujours dans le rucher, l’apiculteur nettoie l’abreuvoir à « poule » et y remet de l’eau ou en installe un, car les abeilles qui sortent pas très loin on besoin d’eau pour la colonie, eh oui !!! Avant je ne m’en occupais pas mais quand j’ai vu le nombre d’abeilles venir s’abreuver, j’ai compris que c’était nécessaire.
– dans son atelier, l’apiculteur prépare la future récolte en nettoyant les ruches ramenées suite décès des colonies et en préparant les hausses ou réhausses pour récolter le futur miel. Dans ces hausses, il va installer des cadres avec de la nouvelle cire gaufrée, 3 sur 9, afin de retirer les vielles cires, noircies par le temps.

A bientôt pour de nouvelles infos de votre apiculteur amateur du Gâtinais.